Deux héroïnes fascinantes et complexes.
Allez-vous les haïr? Ou les défendre?

Que fait Jule dans un hôtel de luxe au Mexique, avec une valise pleine de perruques, de maquillages et de déguisements? Et où a disparu la mystérieuse et charismatique Imogen à qui rien ni personne ne résiste? 

Désir, jalousie, meurtre(s), romance et une amitié intense, de Las vegas à New York, en passant par Londres et San Francisco.
Retrouvez l’art vénéneux du suspens et l’écriture aiguisée qui ont fait la force de « Nous les menteurs ».

304 pages / E.Lockhart 

Clairement se lire n’est pas dans ma palette du tout… Depuis le début de l’histoire, je n’embarque pas. Le personnage principal est carrément une psychopathe cinglée… Puis je n’aurais pas classé ce livre dans la section Jeunesse. C’est une histoire perfide avec de la violence gratuite et la jeune femme a 18 ans… Mais bon lol.. C’est un détail. 

Oui l’auteur réussit à nous faire flipper grâce à son suspens alléchant, mais je n’ai pas aimé du tout. Les chapitres sont à l’envers (on commence avec le chapitre 18, puis on finit le livre avec le chapitre 19…) (Assez intrigant, merci) comme histoire pi j’avais de gros espoirs pour cette lecture, mais câlins que j’ai trouvé ça lourd. Ne parlons même pas de cette fin qui était ma foi… troublante et incompréhensible… Mais le pire dans tout ça, c’était que je voulais ABSOLUMENT savoir la fin puis quand j’ai fermé le bouquin… Ma bulle est partie en mille morceaux. 

Une lecture que j’ai trouvé très complexe qui m’a pris du temps à comprendre. Je te l’avoue ! J’ai eu bien des difficultés à embarquer dans l’histoire… Je ne suis pas trop du genre à aimer un livre qui ce lit à l’envers… (surtout quand c’est presque incompréhensible), mais il y a quelques points forts (le suspense, l’intrigue, l’idée originale de lire à reculons) mais beaucoup trop de points faibles à mon goût pour pouvoir dire que j’ai aimer ce livre. 🙁 Un gros merci Gallimard Jeunesse pour cette lecture. J’ai tout de même passé un bon moment 🙂 #Mathy xx