Un samedi d’été, dans une banlieue paumée. Adam Thorn ne le sait pas encore, mais sa vie est sur le point de basculer. Asphyxié par sa famille, harcelé par son boss, tiraillé par des sentiments contradictoires, gay, définitivement gay, Adam voudrait juste avoir le droit d’aimer. Pendant ce temps, au bord du lac, l’esprit d’une jeune fille assassinée se réveille, en quête de vengeance… L’un et l’autre trouveront-ils la libération à l’issue de cette intense et surnaturelle fichue journée ?

Et bien… Encore une fois je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture… J’avais lu dernièrement l’autre roman de Patrick (nous autres simples mortels) puis je n’avais pas vraiment aimé… Alors que je laissais une autre chance à cet auteur avec Libération, j’ai encore été une fois déçu…

Je suis mitigé en fait par cette lecture… Je ne cacherai pas que l’auteur a une plume intéressante et divertissante, mais pour moi, c’est sans plus. Je ne comprenais pas trop où s’en allait l’histoire et je ne serais même pas te dire quel genre de lecture est Libération… Un mélange de fantasy romance. Oui il a de bon côté ce livre, oui il est intrigant. Mais je ne sais pas trop il manque quelque chose qui fait en sorte que j’accroche à 100 % dans l’histoire.

Dans Libération nous suivons Adam, dix-sept ans, fils de pasteur et homosexuel. Le jeune homme est tiraillé entre d’un côté des attentes parentales étriquées et de l’autre sa sexualité. Sa vie amoureuse est compliquée, il n’arrive pas à se donner à 100 % dans sa nouvelle relation puisqu’il n’arrive pas à se détacher des sentiments qu’il éprouve pour son ex, et son boss le harcèle. Bref la vie d’Adam est au bord de l’implosion entre faux-semblants et négations et c’est lors de ce samedi que nous allons suivre dans le roman que les choses vont changer.

Je voudrais remercier Gallimard Jeunesse pour ce roman 🙂 Même si ce n’était pas un coup de cœur pour moi, j’ai quand même passé un bon moment en compagnie des personnages. Bonne lecture à tous. #Mathy